Belles cités et petites galères…

Samedi, nous avons visité Coimbra, une très jolie cité que traverse un fleuve, le Mondego. On a commencé par monter tout en haut, en passant par la Cathédrale Velha, jusqu’à l’université qui fait partie des endroits réputés de la ville pour leur beauté.

Pour redescendre on a profité de l’ombre du jardin botanique puis on a longé un peu le fleuve pour rejoindre le centre.

On est passés par la jolie « Praça do Comércio » où se tenait un petit marché d’artisanat (le bonheur !), puis jusqu’au magnifique Mosteiro de Santa Cruz. Cette fois non plus nous ne sommes rentrés ni dans la cathédrale, ni dans le monastère parce que les entrées sont toujours payantes… Coimbra nous a beaucoup plu et on a décidé de dormir pas trop loin pour y revenir le lendemain, notamment pour visiter le « Portugal dos Pequenitos » (le Portugal miniature).

Malheureusement, le premier spot où on est arrivés était assez glauque et les 2 camionnettes fermées qui s’y trouvaient nous rappelaient plutôt celles du bois de Boulogne que celles des campeurs 😆. On est donc allés au deuxième spot repéré sur notre appli, et c’était une aire de pique-nique plus sympa mais on était vraiment garés au bord de la route et en pente… du coup on y a pris un petit apéro et, après quelques recherches, on a décidé de s’éloigner un peu plus et de reprendre la route une petite demi-heure pour trouver un meilleur endroit. Chris a donc pris le volant, de nuit, sur les routes toujours très vallonnées du Portuga. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’on s’engage dans une rue de bled très étroite et très très en pente, si étroite qu’au bout, on ne passait plus du tout !!! Pas d’autre solution, il fallait remonter en marche arrière, sans se mettre dans les petits fossés de chaque côté de la rue, avec environ 5cm de marge de part et d’autre… je suis descendue du camion pour guider Chris qui ne me voyait pas dans le noir (j’ai pris mon téléphone pour éclairer mon visage) et qui ne m’entendait pas bien, il y avait une centaine de mètres à remonter, ça nous a pris un bon quart d’heure et l’embrayage a chauffé à mort (il puait encore dimanche soir, 24h plus tard), on a vraiment eu une grosse frayeur ! (il faudra qu’on emmène Jules au garage pour voir si tout va bien)

Heureusement le déplacement valait le coup puisqu’on est arrivés dans une superbe aire de pique-nique arborée, décorée de guirlandes et de peronnages en bois peints avec un panneau « forêt enchantée », on y a passé une excellente nuit !

Le lendemain on est donc repartis à Coimbra pour visiter le Portugal miniature qu’on avait promis aux filles. Le parc est plutôt sympa avec de jolies reproductions des monuments et une petite leçon d’histoire sur les anciennes colonies et territoires du Portugal dans le monde. Il y avait également une quarantaine de maison typiques selon les époques et les régions, et ces multiples maisons de poupées géantes dans lesquelles on pouvait entrer ont particulièrement plu à Joséphine !!

En repartant on a pu apercevoir les belles ruines du Mosteiro de Santa Clara en cours de restauration. On a aussi a croisé des étudiants bizarrement costumés, il s’agissait en fait de premieres année, en route pour leur integratIon !😆

Lundi on a visité Peniche, une petite ville de surfeurs et de pêcheurs nichée sur une presqu’île plus ancienne que tout le reste du continent… on a pique-niqué près du Fort (qui hébergeait une prison politique dans les années 50-60) puis on s’est baladés jusqu’au bout de la jetée avant de déambuler longuement à travers la ville. On a bien aimé l’ambiance un peu éteinte et décatie de la ville hors saison, avec ses petites ruelles parfois à flan de falaise. Malheureusement la journée s’est terminée sur une bruine assez dense qui a rendu le retour vers le camping-car un peu pénible…

Pour le soir on est allés dormir au pied des ramparts d’Obidos, une petite cité médiévale. C’était chouette parce que les remparts s’illuminent à la nuit tombée et c’est super beau ! Le petit plus c’est que, pour une fois, on n’a pas eu besoin de déplacer Jules puisqu’on pouvait monter à Obidos à pieds depuis notre spot et on arrivait directement devant le château. On a voulu commencer par monter sur le bord des rempart pour en faire le tour mais rapidement, Jo et moi on a eu le vertige et on est redescendues, seuls Chris et Léo sont allés au bout 😅.

Obidos est une de ces villes « cartes-postales » avec des rues pavées et fleuries et des maisons toutes blanches, c’est hyper touristique mais c’est vraiment très agréable de s’y promener. Elle a aussi était consacrée « City of books » par l’UNESCO et nous y avons croisé beaucoup de librairies et d’expos de livres. On a même trouvé un rayon livres en français et on a acheté à Jo un très joli livre pop up avec des supers héros. Seul bémol à cette belle journée, Joséphine s’est aperçue après le déjeuner qu’elle n’avait plus sa pochette donc nous sommes retournés sur nos pas et, grâce aux photos de Chris, on a pu déterminer qu’elle l’avait probablement laissée près du château où elle et moi avions attendu son père et sa sœur qui couraient les remparts… comme il y a des gardiens nous leur avons demandé et, coup de bol, il l’avait retrouvée ! En revanche, même si son MP4 y était encore, son porte monnaie, lui, avait été vidé… ses parents ont compensé la perte même si elle pensait qu’elle l’avait mérité. (Ok c’est est une leçon mais il ne faut pas que ce soit trop dur quand même !😁)

5 réflexions sur “Belles cités et petites galères…”

  1. Merci pour les photos et le récit. C’est vraiment sympa de pouvoir vous suivre. J’espère que tout ira bien pour Jules.
    Je vous embrasse

  2. Coucou, tout est bien qui finit bien! Tu m’as tenue en haleine avec la marche arrière dans le noir! Mince! Bonne continuation. Bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *