La pluie, Salvatierra et Salamanque

Quand on s’est installés dans notre nouveau camping en Espagne pour les derniers jours d’école, il faisait plutôt chaud alors les filles en ont profité pour ressortir leurs tentes qui leur avaient manquées. Le camping étant situé près du Parque Natural de Monfragüe, il était lui aussi en pleine nature et pas tout près de la civilisation, ce qui m’a permis de faire une longue balade à vélo pour aller faire des courses. J’ai eu de la chance de profiter des beaux paysages et des derniers rayons du soleil parce qu’à partir de mercredi soir, il s’est mis à pleuvoir en continu ! Ça a commencé par une petite pluie donc on a pensé que le préau en bois qu’il y avait sur notre emplacement suffirait à protéger les tentes et surtout le linge qu’on avait étendu… malheureusement, il s’est mis ensuite à pleuvoir des cordes et on a compris que le préau était bien joli et sans doute très pratique pour faire de l’ombre mais pas étanche du tout ! 😆

La pluie a duré jusqu’à ce qu’on s’en aille, ce qui nous a empêché de faire l’une des nombreuses balades possibles aux alentours et les filles ont été très déçues de ne pas pouvoir dormir à nouveau dans leurs tentes… il faisait vraiment trop mouillé pour que ce soit confortable ! Dans notre malheur on a eu quand même un peu de chance puisqu’il y a eu 2-3 h d’accalmie en fin de journée jeudi, ce qui nous a permis de plier grossièrement les tentes qui avaient presque séché, et de ranger le reste du camp, dont les fauteuils, qui eux étaient bien trempés… il faudra trouver un moment de beau temps pour ressortir tout ça et finir le séchage !

Vendredi, on est allés visiter Salvatierra de Tormes, un petit village perché au dessus d’un très beau lac mais surtout, l’endroit où Morgane, Manu, Martin et Madeleine (ma sœur et sa famille) passent tous les ans une partie de leur été, chez nos amis Laura et Bertrand. Depuis le temps qu’on en entend parler, c’était presque un passage obligé même si c’était encore sous la pluie ! On a fait le tour du petit village qu’on avait l’impression de déjà connaître et on est allés manger à la fameuse Casa Rural qu’on nous avait tant vantée, on s’est vraiment régalés !!

On est repartis en milieu d’après-midi vers Salamanque, et on s’est mis en chasse d’une station service avec du GPL parce qu’on commençait à être sérieusement à sec… maintenant qu’on sait comment chercher on a trouvé plus facilement mais on a fait 3 ou 4 stations sans succès parce que personne n’a le bon adaptateur😝.

Du coup on n’est arrivés à Salamanque qu’en fin d’après-midi et on s’est contenté de faire un petit tour autour de la magnifique cathédrale. Ça nous a quand même permis de relever le premier défi de cette ville pleine de surprises, trouver l’astronaute sculpté dans les ornements autour de la porte de la cathédrale, ce qui n’a pas été simple puisqu’on a commencé par scruter la mauvaise porte !🤣

Le lendemain, on est revenus et on s’est régalés de cette ville superbe avec ses monuments et bâtisses en pierre ocre, partout où on mettait les yeux, c’était magnifique ! On a commencé par la Plaza Mayor, une place grandiose entourée de 88 arcades mais un peu gâchée par un festival du livre qui avait posé ses préfabriqués au milieu de la place ce jour là. Ça ne nous a pas empêchés de faire le tour des arcades en observant les médaillons sculptés qui les décorent, à la recherche de celui de Cervantes, finalement trouvé par Jo 😁.

Ensuite, on s’est baladés jusqu’à la Casa de las Conchas, une villa recouverte de de coquilles saint Jacques qui donne son nom à pas mal de restos dans la rue. Après ça, nos amis nous avaient mis au défi d’aller trouver la grenouille (la ranita), porte bonheur et symbole de Salamanque, sur la façade de l’université (la légende dit qu’un étudiant qui l’a trouvé seul sans aucune aide réussira son année). L’université, qui est la plus ancienne d’Espagne, ne fait pas exception elle est tout simplement splendide ! Malheureusement (ou heureusement) nous avons finalement trouvé la grenouille assez vite car un vendeur ambulant de petits souvenirs posté juste devant, montrait une photo en gros de l’endroit où on pouvait la trouver… on ne saura jamais si on l’aurait trouvé seuls ☺️. On a continué un peu notre balade puis pluie s’est remise à tomber alors on a quitté la ville pour reprendre la route vers le désert Bardenas où on retrouve Coline ce soir. Sur la route, au prix d’un détour très embouteillé parce qu’on est tombés sur la sortie d’un match de foot, on a trouvé, enfin, une station qui avait le bon adaptateur pour notre bouteille de gpl, on peut refaire des vaisselles à l’eau chaude !😆

5 réflexions sur “La pluie, Salvatierra et Salamanque”

  1. Marjorie Atomic Mouse

    Bonjour !

    Et si vous faisiez ronronner votre service client tout en faisant + de ventes

    J’ai enregistré une petite vidéo de 2 mn 30 pour vous montrer comment vous pouvez automatiser votre support client.
    C’est facile et rapide.

    La vidéo est ici : https://youtu.be/fHnw9SX1kpI

    Je reste à votre écoute,
    Marjorie – Atomic Mouse

  2. Comment rédiger un mail qui vend à coup sûr ?

    Ce que vous allez obtenir dans cette méthode :

    Je vous partage l’email qui a généré 5 000€

    Ventes Explosives : Des ventes tous les jours

    ​La Méthode la plus rentable : C’est ce qui me permet d’avoir des emails extrêmement rentables

    BONUS #1: Taux d’ouvertures de 60%

    BONUS #2: Les pièges à éviter à tout prix

    C’est tout simple inscrivez votre prénom et email :
    http://track.promos-de-reve.com/index.php?offer_id=126&aff_id=40

    On se retrouve de l’autre côté

    PS: Cette Méthode est 100% rentable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *