Trafalgar, Vejer et adiós España, Bonjour Maroc !

Pour nos derniers jours en Espagne, on s’est tranquillement rapprochés de notre port de départ vers le Maroc et, après une journée sur un spot nature dans une pinède (pas si nature que ça puisque c’était tout proche d’une route commerçante et bien pratique), on s’est installés pour les 2 derniers jours d’école de la semaine près du phare de Trafalgar. 

En fin de journée, on est allés se balader sur les belles plages de dunes alentour, et le temps n’était pas très clément avec un vent à décorner les bœufs, mais ça faisait le bonheur des Kitesurfeurs qui nous ont fait de belles démonstrations de vol ! L’un d’eux a d’ailleurs eu besoin de Chris pour abattre sa voile, ce qui a donné à Léonie une occasion de se moquer de notre anglais parce qu’au début, on a cru qu’ils nous proposait d’essayer son Kite…🤣 à notre décharge il n’a pas été très clair, au lieu de dire qu’il avait besoin d’aide, il nous a demandé si on avait déjà « landed a kite » et « if we wanted to try », tu pouvais pas dire « I need help » ?!? 😆

On s’est ensuite dirigés vers le phare et on s’est demandés d’où venait l’expression « coup de Trafalgar ». Ça nous a permis d’enrichir notre culture, en apprenant que c’était lié la première déculottée subie par Napoléon. Je vous mets le lien là parce que l’histoire est assez savoureuse mais trop longue à raconter : https://oparleur.fr/un-coup-de-trafalgar/

Après la balade, on s’est réfugiés dans un chouette bar de plage, avec un bon et beau feu sur un foyer central, on était trop bien ! Le côté cosy et un peu sombre m’a fait penser aux restos d’altitude d’après ski, ça fait un gros changement d’ambiance !😅 On a bien fait d’ailleurs parce qu’il y’a eu une énorme averse et on aurait pas aimé être dessous !

En rentrant on a rencontré une nouvelle famille de voyageurs, les 3 Mondesquetaires alias Émilie, Nico et leur fille Louise, encore une copine pour Jo ! Pour ne pas déroger à la tradition, on s’est fait un petit apéro pour se raconter nos histoires de voyage. Eux ont fait 10 mois en sac à dos en 2021 (en Afrique et en Amérique du Sud), sont rentrés 1 an pour travailler et renflouer les caisses, et ont acheté Charlie, leur camping-car, pour visiter l’Europe depuis septembre dernier. C’était une chouette soirée, un peu floue si on en croit la photo !🤣

Samedi, pour finir en beauté, on a visité Vejer de La Frontera. Encore un magnifique village blanc avec de toutes petites ruelles qui montent et qui descendent, ponctuées de superbes points de vue sur la vallée en contrebas, et la mer au loin…  un bonheur pour la balade, et une corvée pour Joséphine qui aime râler dès qu’il faut grimper un peu !😆

On a particulièrement aimé les remparts du Castillo et la Plaza de Espana, où trône une belle fontaine très rococo mais parfaitement à sa place !

En fin de journée, on a fait un détour par le magasin préféré des filles, Ale Hop, un magasin type Emma avec des cahiers, des jouets, des accessoires et plein de jolis objets où elles ont pu remplir un peu leur hotte de Noël. Ensuite, on a fait un dernier plein de denrées espagnoles au Supermarché, avant de se poser au bord de l’eau, et à 10mn de l’embarcadère pour être fin prêts le lendemain !

La nuit a été très agitée parce qu’on stressait un peu pour le départ, mais surtout parce qu’on s’est tapés une petite tempête avec de la pluie et des rafales de 70 à 90km/h qui secouaient le camping-car comme un prunier ! Heureusement, Jules plie mais ne rompt pas 😜. 

On est donc partis assez tôt et bien fatigués vers l’embarcadère, où on a commencé par se laisser entraîner par un mec qui cherchait à se faire un peu de sous en nous guidant. Le problème, c’est qu’il n’avait pas compris qu’on avait notre billet et qu’il nous manquait juste la carte d’embarquement… résultat, il nous a fait nous garer à l’arrache sur un endroit interdit, avant de nous emmener à pieds vers le guichet de la compagnie et, sur le chemin, Léo nous a appelés paniquée parce que les vrais mecs de la compagnie lui disaient qu’on ne pouvait pas se garer là, et qu’il fallait vite bouger 😆. On a alors réalisé la confusion et on est revenus rapido avec le mec, qui s’est fait pourrir par les officiels pour nous avoir entraînés là dedans, ça commençait bien ! Heureusement on avait pris pas mal d’avance, il a donc suffit d’une petite manœuvre pour aller se mettre dans la bonne file, et poireauter comme tout le monde 2h avant d’embarquer 😆. L’avantage, non négligeable, quand tu trimbale ta maison avec toi, c’est que l’attente n’est pas un problème, c’est juste le paysage qui est moins sympa 😜!

Après, tout est allé très vite, on a garé Jules dans le bateau, on est montés s’installer et, le temps de prendre un petit verre et de manger notre pique-nique, l’heure de traversée était déjà passée !

Le débarquement a été assez rapide et, comme on est arrivés à Ceuta qui est l’enclave espagnole au Maroc, il ne nous restait plus qu’à faire quelques kilomètres avant de passer la frontière… Là aussi, ça a été assez vite parce qu’il n’y avait pas trop de monde. On a quand même montré 4 fois nos passeports, puis les douaniers marocains ont inspecté le camping-car en fouillant un peu, mais pas trop 😁. On était juste un peu inquiets parce que, comme des blaireaux, on a acheté 6 bouteilles de vins, 1 bouteille de Gin et une vingtaine de canettes de bière la veille, avant de vérifier et de s’apercevoir qu’on avait en fait le droit à 1l de vin et 1l d’alcool fort par personne ☺️… Du coup, on a joué l’honnêteté et c’est passé crème, même si ça fait un peu bizarre de les voir entrer et ouvrir quelques placards au hasard !

Passage de la frontière !

Ne restait plus qu’à avaler les quelques 120km qui nous séparaient de notre première étape, Assilah, où après une très jolie route de montagne, malheureusement brumeuse et venteuse, on a passé notre première nuit marocaine, dans un camping inondé par les récentes pluies diluviennes (mais salvatrices, tout était asséché). On ne se plaint pas, au moins il fait de nouveau très doux !😁

Le lendemain, on a repris la route en direction de Casablanca. Il faut qu’on trace un peu parce qu’à la fin de la semaine, on retrouve la sœur de Chris, ses enfants et leurs parents à Agadir. On y a loué un Riad pour passer la première semaine des vacances et fêter Noël en famille, ça va être cool ! En chemin, on s’est arrêté à Larache (non c’est pas une faute de frappe, c’est le nom du bled), pour déjeuner, changer un peu d’argent et acheter une carte SIM avec des datas. Et oui parce que même si avec Free, on a tout compris, le Maroc, lui, ne l’est pas dans les pays couverts par notre forfait !😜

Le choc des cultures a été un peu rude pour Joséphine qui a trouvé que c’était « trop différent », et pour Léonie qui a été un peu heurtée par la façon dont les femmes sont couvertes par rapport aux hommes… je ne m’inquiète pas, elle vont vite comprendre que c’est là toute la beauté du voyage, constater que toutes les cultures ne se ressemblent pas, et qu’on ne vit pas tous la même vie… Sans compter les milles richesses que ce pays va sans aucun doute nous apporter ! Déjà ce soir on s’est posés pour l’école dans un chouette camping à El Mansouria, tout au bord de la mer, on pourrait être plus malheureux ! 

5 réflexions sur “Trafalgar, Vejer et adiós España, Bonjour Maroc !”

  1. Les débuts au Maroc, sont un peu rudes pour vous, la pluie ne vous a pas épargnés….c’etait la scoumoune!!!!.nous si, que du ☀️☀️☀️☀️ la semaine d’après, il faut dire que nous avons peut être de la chance……

  2. Je viens de lire quelques articles du blog! 😃 Bon voyage sur les routes marocaines, profitez en bien ! Et peut-être qu’un jour nous nous recroiserons pour refaire une soirée « floue » 🥳🤣
    Biz Nicolas, Louise et Emilie

  3. Plachinski Emilie

    Je viens de lire quelques articles du blog! 😃 Bon voyage sur les routes marocaines, profitez en bien ! Et peut-être qu’un jour nous nous recroiserons pour refaire une soirée « floue » 🥳🤣
    Biz Nicolas, Louise et Emilie

    1. 🤣🤣 Chris a pourtant fait plusieurs photos mais aucune n’était nette ! En tout cas on vous recroisera avec plaisir, bon voyage à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *